CGT Finances Publiques Gironde

Compte rendu du CDAS du 23 novembre 2009.

mardi 1er décembre 2009 par webmestre

La séance est ouverte par le nouveau président, Monsieur Pierre CARIOU de la DGDDI. Le délégué départemental a présenté la nouvelle assistante sociale Mme ROUDES installée à mi-temps depuis le 1er septembre 2009.

A l’ordre du jour :
- la présentation du bilan 2009 de l’action sociale Girondine,
- les projets envisagés pour 2010.

En préambule, Mme ROUDES, assistante sociale nommée depuis le 01/09/2009 a été présentée. Cette nouvelle assistante sociale travaille à mi-temps au sein de nos administrations, et vient compléter l’équipe actuelle.. Nous ne pouvons que nous réjouir de sa nomination mais regretter que le budget alloué au service social, ne permette d’envisager sa nomination à plein temps au sein de nos services car, ramené au nombre d’agents actifs, et retraités, …

Bilan des « Colos » !

Depuis 2007, la fréquentation des colonies de vacances est globalement constante avec pour les Finances, une particularité puisqu’elle est la seule à accueillir les enfants souffrant d’un handicap. D’ailleurs, cette année, les centres EPAF ont accueilli 217 enfants handicapés. En Gironde, un gros effort est fourni en matière d’acheminement, puisque les transferts des enfants vers l’Est de la France, que ce soit du nord est ou sud est, se font le plus possible par avion. Cette année, afin de pallier aux risques liés à l’acheminement du fait des travaux en gare St Jean, les enfants seront accueillis dans un lieu spécialement attribué pour l’occasion sur le site de Bordeaux Lac. Par contre, et suite à la désaffection des demandes sur la colonie de vacances de Lacanau, le Centre EPAF a été fermé.

Bilan des actions financées par le BIL :

– 47 consultations juridiques ont été réalisées, – une réunion thématique sur la parentalité a rencontré un vif succès. – des actions visant la préparation à la retraite animées, permettant d’aborder des « questions que l’on se pose ou pas et qu’on refuse de se poser …. » à cette étape charnière de notre vie. – L’animation d’un groupe de parole sur notre rapport à l’argent, permettant de rompre l’isolement des personnes en difficulté par rapport à cette thématique ou tout simplement intéressées…. – 11 consultations auprès d’une conseillère en économie sociale et familiale.

Le Budget d’initiative locale ( BIL ) a permis de financer des actions en 2009 à destination des agents et leurs familles, mais on note des disparités en terme de succés ….

– Quelques sorties actifs/familles ont rencontré un vif succès, tels la sortie à Port Aventura, l’excursion à la Cité de l’Espace à Toulouse. Par contre trois séjours proposés ont dû être annulés faute de participants (Croisière Environnement, Châteaux de la Loire, Ecomusée de Marqueze) – Les actions ciblées sur les retraités rencontrent le plus vif succès : réunions amicales, sorties et actions diverses suscitent un engouement qui ne se dément pas d’année en année. – Enfin, Le traditionnel Arbre de Noël aura lieu le 9/12 prochain, c’est le poste de dépense le plus important du BIL. Il sera maintenu dans sa forme traditionnelle, c’est à dire spectacle, distribution des jouets.

Les actions locales à visée touristiques, sont finalement les plus décevantes en terme de fréquentation. Nous ne pouvons y voir qu’une répercussion de la régression du pouvoir d’achat qui amène les agents à prioriser des postes de dépense plus incontournables, et sacrifier le poste des loisirs. Il y aurait en quelque sorte une inadéquation de l’offre à la demande du fait de l’érosion du pouvoir d’achat. Ce constat n’est pas satisfaisant. Il illustre dans ce contexte de réductions des budgets publics, l’impact d’une politique générale de l’Action sociale, contrainte par des budgets révisés toujours plus à la baisse. Une meilleure subvention des actions permettrait aux agents et leur famille de les réinvestir. Ce n’est malheureusement pas la tendance budgétaire du moment.

Et le projet BIL 2010 ?

Les grandes lignes budgétaires sont reconduites, sous réserve de l’allocation du budget par notre ministère. La délégation a fait état de propositions de séjours et sorties d’une journée. Le prochain CDAS qui devrait se tenir au cours du 1er trimestre 2010 viendra les finaliser.

Chaque année sont évidemment reconduites les actions de santé (vaccination) et de conseils juridique, social ainsi que des séances d’information sur des thèmes précis comme la parentalité, les phénomènes d’addiction etc… Une réunion d’information relative à l’approche psychologique du stress animée par un psychologue avait été envisagée. Cette action n’a finalement pas été retenue, l’Administration considérant qu’elle relevait plus du CHS. Or, dans ce cadre là, la CGT déplore, que les Assistantes sociales, interlocutrices potentielles, en prise directe avec les agents en difficulté, ne soient pas partie prenantes des Comités Hygiène et Sécurité.

CRECHE

Suite à une enquête sur les besoins de placements en crèche, il est apparu un manque de 25 berceaux . Le délégué a entamé un travail commun avec le président de la SRIAS (Section Régionale Interministérielle d’Action Sociale) afin d’obtenir des places supplémentaires.

LOGEMENT

Deux familles ont bénéficié de logements par l’intermédiaire de la SRIAS. Ce bilan est très en de ça des attentes des personnels. Afin d’améliorer ce bilan, le précédent président du CDAS accompagné du délégué départemental ont rencontré le directeur du service du logement de la préfecture. Désormais, toutes les demandes de logement transiteront par la délégation afin de pouvoir effectuer le suivi de ces dossiers.

INTERVENTION DE L’EXPERT CGT REPRESENTANT LES RETRAITES

- Demande de conclusions du groupe de travail sur la suppression de l’aide ménagère à domicile.
- Demande de mise en place du chèque emploi service universel (CESU) préfinancé.
- Demande à bénéficier de la subvention repas comme les actifs.

Ainsi le BIL 2010 va reprendre les actions traditionnellement dévolues à l’Action sociale, si les budgets 2010 ne sont pas trop amputés.... bien sûr.

Dans un contexte ambiant inquiétant, il aurait été intéressant d’aborder la dimension psychologique du stress dans nos environnements de travail qui n’en sont malheureusement pas épargnés. Or, l’administration qui préside ces Comités Départementaux, a estimé que cette action ne relevait pas de l’action sociale, mais d’un contexte d’hygiène et sécurité, via les CHS. Le Document unique sur les risques professionnels en cours d’élaboration devant permettre d’aborder ce thème via cette instance.

Etait-ce à ce point incompatible ?

Ce thème d’actualité méritait à nos yeux, au moins une réunion d’information. On le voit, faute de moyens, et/ou de réelle volonté, l’action sociale se voit limitée dans notre administration, et cantonnée aux actions habituelles, qui ne répondent parfois d’ailleurs plus vraiment aux attentes, préoccupations des agents malgré toute la bonne volonté de ceux qui y œuvrent.

L’action sociale est un droit inscrit dans le statut Fonction Publique qui « vise à améliorer les conditions de vie des agents publics et de leur famille, notamment dans le domaine de la res-tauration, du logement, de l’enfance et des loisirs, et les aider à faire face à des situations difficiles »...

La fédération Finances CGT a reven-diqué, à plusieurs reprises, la mise en place dans nos ministères d’un indica-teur de « qualité de vie au travail ». La réponse du ministère a toujours été une fin de non recevoir en raison d’une « définition complexe » d’un tel indicateur.

Dans ces conditions, la CGT propose sa vision de la qualité de vie au travail :
- en matière de relations sociales et professionnelles : reconnaissance du travail, respect, écoute, dialogue so-cial ;
- en matière d’environnement physi-que du travail : sécurité, bruit, chaleur, éclairage, propreté, cadre spatial et normes ;
- en matière d’organisation du tra-vail :pénibilité, charge de travail, pré-vention des risques professionnels ;
- en matière de réalisation et dévelop-pement professionnel : rémunération, formation, validation des acquis, déve-loppement des compétences, sécurité des parcours professionnels ;
- en matière de conciliation entre vie au travail et vie hors travail : rythme et horaires de travail, vie familiale, ac-cès aux services, loisirs, culture, trans-ports.

N’hésitez pas à saisir vos représentants CGT afin de faire part de vos propositions, suggestions, questions, elles seront alors abordées lors du prochain CDAS.

Les représentants CGT au CDAS :
- Caroline Dupla , Sylvie Caron : CGT Trésor (SNT-CGT)
- Marie-Elisabeth Lacouture, Raphaëlle Jollivet, Chantal Bier : CGT Impôt (SNADGI-CGT)


Documents joints

CR CGT du CDAS du 23.11.2009

2 décembre 2009
Document : PDF
117.5 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 319978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Action sociale  Suivre la vie du site CDAS   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License