CGT Finances Publiques Gironde

Chômeurs : Justice pour les « recalculés » de Marseille !

mercredi 21 avril 2004 par webmestre

Déclaration de la CGT

Justice est faite pour les chômeurs « recalculés ».

Le jugement du Tribunal de Marseille donne raison aux chômeurs injustement exclus de leurs droits depuis le 1er janvier 2004.

L’UNEDIC est condamnée à payer, avec effet rétroactif, les droits à indemnisation sur la base du PARE initialement signé.

La CGT demande une réunion extraordinaire du Conseil d’Administration de l’UNEDIC afin que celui-ci tienne compte de ce jugement et réintègre dans leurs droits l’ensemble des chômeurs recalculés.

La CGT ne peut accepter que les réponses patronales proposées face au déficit chronique de l’UNEDIC soient toujours au détriment des demandeurs d’emplois sans contribuer au retour à l’emploi.

En effet, la situation des chômeurs reste dramatique :
- 6 chômeurs sur 10 non indemnisés par le régime d’assurance chômage,
- des conditions d’indemnisation restrictives, un déficit chronique de l’UNEDIC.

D’autres solutions existent : Il est urgent et nécessaire de réformer en profondeur le système d’assurance chômage afin que celui-ci soit réellement solidaire. La CGT a fait des propositions. Tous les privés d’emplois doivent être garantis contre le risque de perte d’emploi, le financement de l’assurance chômage doit être revu, prenant en compte la création des richesses, favorisant le plein emploi, pénalisant l’utilisation abusive de la précarité et de la sous-traitance.

Montreuil, le 15 avril 2004


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 319978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informations  Suivre la vie du site Infos Sociales   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License